Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous comprenez…

Il avait 80 ans depuis quelques mois…

La greffe rénale, il l’avait tant espérée, tant attendue.

La greffe rénale avait eu lieu quelques mois auparavant… Mais à 80 ans, comment est-ce-possible ? Diabétique sous insuline, insuffisant rénal, son corps de vieillard épuisé… il a souhaité de toutes ses forces cette greffe, s’est inscrit sur la liste de receveur, a fait tous les examens nécessaires … et a attendu…

Il n’avait plus envie de cette dialyse 3 fois par semaine, il n’avait plus envie du tout… alors il a accepté la greffe proposée par les médecins néphrologues, il avait entière confiance.

 

Vous comprenez…

C’était en septembre …

Parce que vous comprenez, cet homme avait 80 ans …

Mais vous comprenez, le greffon avait plus de 75 ans (on ne greffe pas un rein de 40 ans à une personne de 80 ans), la cicatrisation a été difficile, la sonde s’est bouchée à plusieurs reprises, il a fait des infections urinaires à répétition, les germes sont devenus résistants ...

C’était en novembre …

Il est rentré chez lui quelques jours, quelques semaines …

Puis, il a été de nouveau hospitalisé, entre infections urinaires et œdème aigu du poumon, Toulouse, Albi, puis de nouveau Toulouse, Albi, maison de repos, clinique, hôpital… Cela a duré 6 mois. En juin, la sonde s’est bouchée, infections urinaires, antibiothérapie, néphrostomie. Les médecins ne savaient plus, ne pouvait plus, nous ont appelé.

Il n'est plus jamais rentré chez lui...

 

Vous comprenez…

Parce que vous comprenez, cet homme avait 80 ans…

Il est décédé le 1er juillet, épuisé, au bout du rouleau, ne pensait qu’à rejoindre son épouse décédée 8 ans plus tôt. La greffe était une réussite, nous ont-ils dit, mais la qualité de vie a été un échec…

Parce que vous comprenez, ce soir, 3 mois après, je ne comprends plus cette médecine qui dissocie, les actes, la technique, la performance,  de l’humain et de la qualité de Vie…

Parce que vous comprenez, cet homme avait 80 ans…

Parce vous voyez vous cet homme c’était mon père !

Tag(s) : #Coup de gueule