Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fille de papier ; Guillaume Musso

Et voilà, je viens de terminer un autre bouquin de Guillaume Musso. Finalement, j’aime bien cet auteur. Avant de partir en congé, j’ai cherché les meilleurs romans de Musso. La fille de papier est sorti en premier, le résumé en quatrième de couverture était alléchant, les critiques  excellentes. Il n’en a pas fallu plus pour que je l’embarque dans ma valise. Et heureusement, car j’ai passé un excellent moment !

Résumé

Tom Boyd, auteur de la célébrissime Trilogie des Anges, sombre dans la dépression après que sa  petite amie, Aurore, l’ait quitté. Il souffre du syndrome de la page blanche qui l’empêche d’écrire le troisième tome de sa trilogie. C’est alors qu’une nuit il tombe nez à nez avec une jeune femme nue dans son salon. Celle-ci prétend être Billie, l’un des personnages de La trilogie des Anges. Tom refuse bien entendu d’y croire, mais Billie arrive bel et bien à répondre à toutes ses questions, semant le doute dans son esprit. Celle-ci tombe malade et plus aucun doute n'est possible : Billie se meurt dans notre monde et mourra à moins que Tom n’arrive à la faire réintégrer le monde qu’il a créé dans ses romans. La seule solution : se remettre à écrire !

Mon avis

Intrigue originale, Personnages captivants !

Roman et/ou histoire fantastique se mêlent à la réalité avec une fille sortie de nulle part qui vomit de l’encre et dont les cheveux deviennent blancs, un écrivain, un syndrome de la page blanche, deux comparses fidèles et dévoués. De quoi faire un bon livre si on rajoute l’imagination sans limite de Musso. Bref, un écrivain à la dérive va se retrouver face à l'incarnation d'un de ses personnages féminins… il n’en faut pas plus pour faire de cet opus un livre très agréable à lire.

Et puis on voyage, on voyage… on rêve, on y est !

Enfin, la fin de ce livre m'a laissé sur le cul pour être polie, Musso arrive à déjouer les plans de la science fiction pour rendre cette histoire d’amitié sans condition, possible. Une jolie pirouette.

Donc : livre séduisant, dans le style de l'auteur, avec du suspense, de l'amour, du fantastique, et... du réel !

Extraits

Si l’art existe c’est parce que la réalité ne suffit pas, peut-être arrive-t-il à un moment où l’art non plus ne suffit pas et passe le relais à la folie et à la mort. p 150

 

Au fond, c’est quoi un livre, Milo ? De simples lettres alignées dans un certain ordre sur du papier. Il ne suffit pas de mettre un point final à un récit pour le faire exister. p 393

 

Nous avons vécu ces dernières semaines une sorte de parenthèse enchantée, mais nos deux réalités sont irréconciliables. Tu vis dans un monde réel, moi je ne suis qu’une créature imaginaire. p 559

Pont Marie, Paris IV

Pont Marie, Paris IV

Tag(s) : #Iri's reading