Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prix nouveau talent 2015

Prix nouveau talent 2015

Je suis amoureux d’une fille dans le coma.
Sur le moment, ça me semble la chose la plus saine qui me soit jamais arrivé.

Thibault; p 168

Une chambre d’hôpital,

Une jeune fille, Elsa, dans le coma suite à un accident de montagne,

Un jeune homme, Thibault, traumatisé par le sort de son frère qui a renversé 2 adolescentes,

Une erreur : un jour Thibault entre dans la chambre d’Elsa,

Thibault va se confier à Elsa et Elsa va nous faire part des ses ressentis,

Voila les ingrédients d’une jolie histoire, tendre, émouvante qui donne à réfléchir sur  le coma, l’euthanasie et le drame familial.

Rien d’autre que la douleur et cette foutue barrière qu’on tente d’ériger autour.

Thibault (p. 212)

Mon avis

Je suis là est un roman à deux voix, celle d’Elsa et de Thibault, une voix par chapitre et un point de vue différent de la même scène. Ils nous font partager à tour de rôle leurs sentiments, leurs peurs, leurs doutes, leurs espoirs et la naissance de cet étrange amour.

La force qui se dégage de cet amour m’a  touchée. C’est simple, efficace et pudique et ce livre est un véritable message d'espoir. Finalement les comateux pensent et se battent pour qu'on entende leurs cris silencieux pendant que les vivants avancent dans leurs certitudes.

L’écriture est facile, fluide, la lecture agréable et légère pour une belle histoire malgré l’incongruité et la complexité de la situation. C’est tout mignon mais ne me laissera pas de trace indélébile, c’est juste un bon moment de lecture !

Clelie Avit in Babelio, http://www.babelio.com/auteur/Clelie-Avit/353190

Clelie Avit in Babelio, http://www.babelio.com/auteur/Clelie-Avit/353190

Je veux tourner la tête et ouvrir les yeux.

Elsa ; p 216

Tout le monde a un coeur, reste juste à savoir ce qu'on en fait.

Tu dois te demander pourquoi je suis là, hein ? J’ai accompagné ma mère voir mon frère. Il est dans la chambre 55, je ne sais pas si tu te souviens. En même temps, je vois pas pourquoi tu te souviendrais de quoi que ce soit ? Tu dois certainement pas m’entendre non plus, et je parie que si je te touche le bras, tu ne sentiras rien. Bon sang je suis entrain de parler dans le vide… Qu’est ce qui me prend ?

 

 

 

Tag(s) : #Iri's reading