Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Opération Napoléon ; Arnaldur Indridason

1945 : Un bombardier allemand, pris dans le blizzard en survolant l’Islande, s’écrase sur le Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe. A bord 6 militaires…

1999 : Le glacier fond et les satellites repèrent une carcasse d’avion, les forces spéciales de l’armée américaine envahissent immédiatement le Vatnajökull et tentent en secret de dégager l’avion.

De son coté, Kristin, jeune avocate islandaise, materne son frère, Elias, un peu casse-cou. Lors d’un entrainement comme sauveteur sur un glacier, il appelle sa sœur et lui raconte une histoire étrange, où il est question de soldats armés, juste avant de disparaitre et d’être retrouvé moribond au fond d’une crevasse. Quelques heures après cet appel, Kristin reçoit la visite de deux « témoins de Jéhovah », flingues à la main, qui vont tenter de la tuer… Elle demande de l’aide à son ex, Steve, et compte bien retrouver son frère sans savoir que cette enquête va l’amener dans une vraie histoire d’espionnage.  

Quel secret cache cette carlingue ?

Opération Napoléon ; Arnaldur Indridason

Mon avis

Opération Napoléon est le troisième livre écrit par l’auteur islandais Arnaldur Indridason, il est paru en Islande en 1999 et vient seulement d’être édité en France, en 2015, par les éditions Métailié. J’étais persuadée que je n’allais pas accrocher parce que cette histoire est ancrée dans des faits historiques et que je trouve cela plutôt barbant. Mais je l’ai choisi parce-que le résumé m'a bien plu et que j’avais un train à prendre. Et bien m’en a pris !

Ce roman d’espionnage est captivant, efficace et rondement mené. L'atmosphère et le mystère tiennent en haleine et les personnages sont solides, que ce soit Kristin, Steve, les hommes de main ou Radoff. Je me suis laissée porter par le rythme et par le charme du polar nordique où la nuit est quasi perpétuelle à la période à laquelle se déroule l’intrigue. Le froid est mordant dans ce secteur inhabité de l’île créant un climat angoissant comme pris au piège au même titre que cet avion est prisonnier dans les glaces depuis près de cinquante ans. On imagine bien ce qu’endurent les personnages, et au fil du bouquin, on se dit que le secret doit être sacrément embarrassant pour que des dizaines de soldats armés s’acharnent à braver un climat aussi austère pour le protéger.

Ma rencontre avec Arnaldur Indridason s'est bien passée, je suis sous le charme de son écriture fluide et intelligente. Je pense bien lire d’autres romans peut être plus typiques de cet auteur islandais.

Extrait

Kristin fut la première à les repérer. Steve et elle, avaient abordé le glacier en un point où le rebord n’était pas particulièrement haut ni pentu, si bien qu’ils remarquèrent à peine le changement de terrain, passant des rochers couverts de neige à la glace. Ils avaient déjà parcouru une bonne distance sur le glacier lorsqu’elle aperçut des lumières au loin dans la nuit. p 289

J'aime travailler sur des faits historiques et les romancer ensuite, développer ainsi la fantaisie et l'imagination des gens. En mélangeant des faits historiques au roman, l'imagination du lecteur se met en route.Il se demande alors où est le vrai, où est le faux et quand il commence vraiment à douter, l'effet est réussi, il me semble.

Arnaldur Indridason

Tag(s) : #Iri's reading