Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié en 1997 et réedité plusieurs fois dont en décembre 2018 apres la mort de Jean D'O

Publié en 1997 et réedité plusieurs fois dont en décembre 2018 apres la mort de Jean D'O

Dans ce livre, le jeune Casimir, orphelin à l'âge de 8 mois et élevé par son grand père nous raconte son enfance et son adolescence à travers la formation du "Groupe" composé de son grand père dit l'irascible vieillard, de "membre" (ami de ce dernier), d'Eric et Leïla (amis de Casimir) et d'Adeline (la gentille aide de la famille).
Soirées après soirées, histoires après histoires, débats après débats, tous décident de s'unir pour vaincre le mal et les méchants et ainsi faire le bien.
Ils vont détrousser des capitalistes voyous et aider, en redistribuant les biens volés, ceux qui en ont vraiment besoin.

Mon avis

 

Ce livre n'est pas une œuvre majeure de Jean D'O mais n’ayant pas lu une seule ligne de lui, j'ai commencé par celui-ci. En écoutant les différentes émissions qui ont suivi l’annonce de son décès le 5 décembre 2017, il semblait que cet ouvrage était à lire.

Bon, c’est vrai que cela ne vole pas très haut mais j’ai au moins appris ce qu’est la querelle du  filioque, ce long débat entre chrétiens d’Orient et d’Occident à propos de la Trinité et qui fit naitre deux églises : l’église orthodoxe et l’église catholique romaine (source Wiki). 

Les chapitres sont courts, un ton est jovial, un vocabulaire est exceptionnel, et l'ensemble est fluide. Il y a une certaine excitation à suivre ces galopins et à voir jusqu'où ils vont aller dans leur délire. C'est une écriture pleine d'humour et de tendresse, avec un certain réalisme sur notre monde.

Je ne vais pas dire que j'ai adoré mais j'ai passé un bon moment. Ce livre m'a donné envie de lire d'autres œuvres plus majeures de ce géant immortel au regard bleu si pétillant...

 

 

Extraits

 

Sous des noms divers, le mécontentement est le sentiment dominant de notre temps.

 

L’irascible vieillard se méfiait des écrivains et des intellectuels. Ils créent des problèmes qui n’existent pas au lieu de résoudre ceux qui existent. Ils racontent n’importe quoi dans des langues improbables. Et sous prétexte de redresser ce qui est déjà tordu, ils s’empressent de tordre ce qui est encore droit.  p 76

Cet homme est une faille dans l'espace-temps de notre époque morne et cruelle.

Jean Luc Melanchon

Tag(s) : #Iri's reading