Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AUTZ Willy (né en 1975), IL HOOQ, photo extraite de l'animation vidéo, 2013, dessin, peinture, et animation vidéo par Crec Maniak, Exposition, "All That Falls", Paris, Palais de Tokyo, 2014,

AUTZ Willy (né en 1975), IL HOOQ, photo extraite de l'animation vidéo, 2013, dessin, peinture, et animation vidéo par Crec Maniak, Exposition, "All That Falls", Paris, Palais de Tokyo, 2014,

Tombé du ciel (Jacques Higelin, 1988)


Tombé du ciel à travers les nuages 
Quel heureux présage pour un aiguilleur du ciel 
Tombé du lit fauché en plein rêve 
Frappé par le glaive de la sonnerie du réveil 
Tombé dans l'oreille d'un sourd 
Qui venait de tomber en amour la veille 
D'une hôtesse de l'air fidèle 
Tombée du haut d'la passerelle 
Dans les bras d'un bagagiste un peu volage 
Ancien tueur à gages 
Comment peut-on tomber plus mal? 


Tombé du ciel rebelle aux louanges 
Chassé par les anges du paradis originel 
Tombé d'sommeil, perdu connaissance 
Retombé en enfance au pied du grand sapin de Noël 
Voilé de mystère sous mon regard ébloui 
Par la naissance d'une étoile dans le désert 
Tombée comme un météore dans les poches de Balthazar 
Gaspard ou Melchior, les trois fameux rois mages 


Trafiquants d'import export 


Tombés d'en haut comme les petites gouttes d'eau 
Que j'entends tomber dehors par la f'nêtre 
Quand je m'endors le cœur en fête 
Poseur de girouettes 
Du haut du clocher, donne à ma voix 
La direction par où le vent fredonne ma chanson 


Tombé sur un jour de chance 
Tombé à la fleur de l'âge dans l'oubli, solo!


C'est fou c'qu'on peut voir tomber 
Quand on traîne sur le pavé les yeux en l'air 
La semelle battant la poussière 
On voit tomber des balcons 
Des mégots, des pots d'fleurs 
Des chanteurs de charme 
Des jeunes filles en larmes 
Et des alpinistes amateurs 


Tombés d'en haut comme les petites gouttes d'eau 
Que j'entends tomber dehors par la f'nêtre 
Quand je m'endors le cœur en fête 
Poseur de girouettes 
Du haut du clocher donne à ma voix 
La direction par où le vent fredonne ma chanson 
Tombé sur un jour de chance 


Tombé par inadvertance amoureux 
Tombé à terre pour la fille qu'on aime 
Se relever indemne et retomber amoureux 
Tombé sur toi, tombé en pâmoison 
Avalé la ciguë, goûté le poison qui tue 


L'amour
L'amour encore et toujours


Paroliers : Jacques Higelin / Noah Yannick

Le raisonnable est un monstre, une prison. Moi, j'aime m'amuser, surprendre, vivre à fond chaque instant. Ceux qui ont peur de mourir ont souvent peur de vivre. Ils respirent prudemment en attendant la fin. Pour moi, le plus grand danger serait de laisser mourir mes désirs.

Jacques Higelin ; Télérama n° 3561

https://actu.orange.fr/societe/people/jacques-higelin-malade-l-inquietante-declaration-de-bernard-lavilliers-magic-CNT000000SC1PV.html

https://actu.orange.fr/societe/people/jacques-higelin-malade-l-inquietante-declaration-de-bernard-lavilliers-magic-CNT000000SC1PV.html

Tag(s) : #Poémes d'ici et d'ailleurs