Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ed Folio, 2016, Prix Goncourt 2016, Grand prix des lectrices Elle 2017, Grand prix des lycéennes de Elle 2017

Ed Folio, 2016, Prix Goncourt 2016, Grand prix des lectrices Elle 2017, Grand prix des lycéennes de Elle 2017

Résumé

 

Elle est parfaite cette nounou !

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, personne sérieuse, de confiance et bienveillante, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Elle devient vite indispensable et une relation fusionnelle va s’installer entre les parents et Louise…

Chanson douce ; Leila Slimani (Prix Goncourt 2016)

Adam est mort, Mila va succomber.

p 14

Mon avis

 

Je n’avais pas encore lu Leila Slimani, et c’est à l’occasion d’un échange de bouquin entre copines que j’ai découvert cette auteure. J’avais un a priori négatif sur les Goncourt, trop dur à lire, trop compliqué, prise de tête… J’ai eu une agréable surprise,  l’écriture de Chanson douce est belle, directe, froide et l’histoire troublante. La construction est intéressante avec une horreur dès les premières pages en complète contradiction avec le titre puis des chapitres qui dévoilent l’implacable vérité.

A travers ce thriller psychologique, Leila Slimani traite de la relation parents-nounou, du besoin de reconnaissance, de la solitude, de la misère et aussi de la parentalité et de la difficile équation boulot/Vie de famille.  Elle distille au fil des pages des éléments qui inquiètent, des indices de déséquilibre. Elle évoque le passé de Louise, son histoire, sa jalousie et amène le lecteur à prendre conscience du danger de la folie qui en se voit pas, et du danger des comportements normaux qui un jour « pètent un plomb ».

Ce roman prend aux tripes. Il est fort, bien construit, bien rythmé, tout en détails, impossible à lâcher avec une montée en tension que je trouve très réussie.

J’ai  aimé cette tragédie, son ambiance, l’histoire d’une folie invisible. J’ai aimé la chute qu'on sent venir insidieusement jusqu’au drame final qui fait froid dans le dos. Toutes les nounous ne sont pas Mary Poppins !

À lire pour l'écriture de Leila Slimani et pour l'histoire qui part d'un fait divers. C’est un coup de cœur qui va sûrement rester dans un coin de ma tête !

 

Leila Slimani

Leila Slimani

Extraits

 

 

Son visage est comme une mer paisible, dont personne ne pourrait soupçonner les abysses. p 29

 

Myriam admire chez Louise cette capacité à jouer vraiment. Elle joue, animée de cette toute-puissance que seuls les enfants possèdent. p 49

 

Louise ne lui dit pas que ce studio n'est qu'un antre, une parenthèse où elle vient cacher son épuisement. C'est ailleurs qu'elle vit. p 193

 

Tag(s) : #Iri's reading