Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ed. Livre de poche (2019)

Ed. Livre de poche (2019)

Livre reçu dans le cadre du Prix des lecteurs Livre de Poche 2020 dont j’ai la chance de faire partie des membres du jury.

On ne pouvait pas échapper à ses racines, si pourries soient-elles.

p 27

Résumé

Mystérieux ce thriller de Niko Tackian dans lequel on navigue entre rêve, souvenirs et réalité.

1980, Joshua Auberson, agent de sécurité, se réveille nu dans une chambre d’un grand palace Suisse au bord du lac Leman. Très rapidement, il apprend qu’une jeune fille du nom de Catherine Alexander a disparu.

2018, ce même Joshua, inspecteur de police, se réveille dans une chambre d’hôpital après avoir été enseveli pendant deux jours dans une avalanche. Et c’est là que tout commence ou tout s’entremêle, Joshua essaye de comprendre ce qui lui arrive, mais comment faire la différence entre réalité, rêve ou simples souvenirs…

Gare des hauts de Caux

Gare des hauts de Caux

Mon avis

C’est le premier livre que je lis de Niko Tackian (ici) qui n’en est pas à son coup d’essai puis que il s’agit là du troisième.  Je dois avouer que j’ai été déçue par cette histoire alambiquée qui se met en place lentement au fil des chapitres. Dès les premiers pages, l’auteur nous perd entre rêve et réalité. On comprend petit à petit qu’il s’est passé quelque chose dans ce bel hôtel des hauts de Montreux et ensuite tout s’enchaîne vite. Les chapitres courts donnent du rythme et contribue à l’intérêt de l’intrigue. La plume est agréable et le vocabulaire riche. Les deux personnages principaux sont sympathiques mais un peu cliché : Joshua, le flic célibataire au passé tourmenté, ne ma’ pas convaincue et Sybille, sa collègue en mal d’amour aux francs parlé de charretier. Ils portent l’histoire à eux deux. Les autres sont plutôt insignifiants et peu aboutis.
Un point positif : j’ai vraiment été intéressée par la thématique centrale du chemin de la mémoire, du « déjà vécu ». Que se passe-t-il dans le cerveau ? S’agit-il de mémoire cellulaire ? C’est une ouverture vers un questionnement scientifique que j’apprécie particulièrement. Si je n’ai pas été transcendée par l’histoire mais c’est tout de même une agréable découverte littéraire avec une dernier chapitre qui révèle un dénouement parfaitement bien orchestré que je n’avais pas imaginé (mon côté naïf surement !).

Pour finir, l’ambiance glaciale, entre réalité et rêves, mystères et souvenirs rend ce livre sympathique.

A découvrir pour ceux qui aiment les intrigues à la croisée du polar, du thriller et du fantastique.

https://www.montreux.ch/news/vue/article/ouverture-des-pistes-de-ski-des-rochers-de-naye/

https://www.montreux.ch/news/vue/article/ouverture-des-pistes-de-ski-des-rochers-de-naye/

Extraits

Elle s’était construite avec cette image de « grosse » lui coupant toutes perspectives, comme celle de séduire un mec, sans jamais réussir à l’assumer. Progressivement, la petite Sybille pleine d’humour et de repartie s’étaient prostrée à l’intérieur de ce corps devenu trop lourd pour elle. La souffrance comme seul horizon laisse parfois entrevoir la mort comme solution…p 91

L’hippocampe, étrange cheval niché dans notre crane, effaçant des morceaux de réalité pour nous permettre d’en créer de nouveaux, profitant de notre sommeil pour lentement détisser la tapisserie de nos vies. Que reste-t-il de notre petite enfance ? Nous nous rappelons parfaitement que nous n’avons pas toujours su parler ou penser avec des mots et pourtant, notre première langue, nos premières pensées nous sont inatteignables. Dissimulés dans la matière sombre, attendant   le moment propice pour se révéler ? p 259

Avalanche Hôtel ; Niko Tackian

Tag(s) : #Prix des lecteurs du Livre de poche 2020, #Iri's reading