Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SARS -CoV-2 in https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/la-covid-19-est-un-reel-danger-deux-scientifiques-font-le-point-sur-le-coronavirus-sars-cov-2

SARS -CoV-2 in https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/la-covid-19-est-un-reel-danger-deux-scientifiques-font-le-point-sur-le-coronavirus-sars-cov-2

Le Covid-19 ouvre une situation inédite dans l’histoire de l’humanité.

Michael Foessel in Télérama n°3668 de mai 2020

Nous voilà tous en déconfinement, surveillés et masqués.

Cet  ennemi invisible a plongé tous les pays de la planète dans le chaos. Il est d’autant plus redoutable qu’il est infiniment petit, très contagieux et mortel. Affublé d’un nom de science-fiction, le SARS-CoV-2 a embarqué toute l’humanité dans la même galère et a mis le capitalisme mondial à genou. Tous logés à la même enseigne, la similitude remplace l’opposition et les tout-puissants subissent la même calamité que les plus faibles. Quelle ironie !

Au fil de l’histoire, de la montée du consumérisme, de l’avancée de la science, on recule l’échéance de la mort. Elle est devenue inacceptable et la valeur de la vie n’a cessé d’augmenter. Mais ne devons-nous pas revoir le concept de « zéro mort » car tout comme le risque zéro, il s'agit bien d'un concept vain où la toute-puissance devrait se teinter d’humilité. Nul n’est infaillible et en voilà un bel exemple. D’ailleurs cette espèce d’ARN oblige à revoir les prévisions, les gouvernants naviguent tous à vue, à l’aveugle, aucun modèle et aucun traitement. Il est facile de dire après coup qu’ils se sont trompés et ce serait perdre son temps que de chercher les coupables ou les négligeants. La mort n’a jamais été ce que l’on peut dépasser mais plutôt ce avec quoi l’on doit s’accorder et faire avec. Serait-ce la fin de notre civilisation, je ne crois pas, mais plutôt un changement de paradigme, le rappel d’une réalité que l’on ne peut plus nier. Cette épidémie est bien une « crise » comme le souligne le philosophe Michael Fœssel et de rajouter Nous n’en sortirons qu’à condition d’apprendre à conjurer la peur.

Nous avons, chacun, pas mal à penser entre le « que faire pour sortir sans dégât du confinement » et le « que faire à mon niveau pour rendre ce monde un peu meilleur ».  Le port du masque et la distanciation sociale pourrait bien perdurer au-delà du déconfinement afin de lutter contre ce qui a été présenté comme l’ennemi potentiel à savoir le monde extérieur.

Le but d’une société égalitaire et démocratique est de donner à chacun les moyens de se libérer de l’assignation à résidence.

Michael Foessel in Télérama n°3668 de mai 2020

Bref... cette épidémie rappelle que la vie est une maladie mortelle qu’il convient d’accepter avec humilité pour avoir un regard juste. A l’issu de ce conflit, chacun pourrait prendre sa vie en main pour changer sa vision du monde, mettre le pied sur le frein, tirer des leçons de vie, changer de paradigme mais je n’y crois pas beaucoup.

Profitons encore un peu du silence !

Dernière semaine

j’écoute encore un peu

la voix du silence

****

Restez à la maison

de toute façon il pleut

dit la radio

 

Tag(s) : #Chronique du Covid, #Chemin faisant