Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 3 polars Livre de poche de la sélection de juillet 2020

Les 3 polars Livre de poche de la sélection de juillet 2020

La sélection a été difficile car dans les 3 ouvrages, le suspense est au rendez-vous . Alors que le Giavometti Ravenne ne m'a pas subjugué, Fleur de cadavre avec l’écriture d’Anne Mette Hancock et Octobre de Søren Sveistrup ont retenu mon attention dés les premières pages. Toutefois, mon choix ce mois-ci va vers  Octobre qui, de mon point de vue, a un petit plus très subjectif. 

Ed Le Livre de poche (2018), traduit du danois par Caroline Berg

Ed Le Livre de poche (2018), traduit du danois par Caroline Berg

A-t-on le droit d’être aussi bête ?

p. 320

Résumé

Qui est donc ce tueur aux marrons ?
Un petit bonhomme en marrons et allumettes, deux flics danois, une disparition inquiétante, des cadavres amputés, une intrigue sordide, voilà posés les éléments d’un thriller particulièrement bien ficelé, addictif et redoutablement efficace.

Naia Thulin et Mark Hess, deux inspecteurs de la Crim. danoise vont mener l’enquête, durant le mois d’octobre, autour de meurtres particulièrement complexes et doublés d’un cold case étonnant. Les pistes explorées tournent autour de la pédophilie, la maltraitante, violence conjugale. Elles sont adroitement menées et entrecoupées de scènes parfois dures et angoissantes.


 

Marronnier d'IndeMarronnier d'Inde

Marronnier d'Inde

Mon avis

Sören Sveistrup signe ici son premier roman. Il réussit à mener vie quotidienne, intrigue policière, enjeux politiques, suspense et rebondissements pour en faire un tout cohérent, d’autant tant que le duo Thulin/Hess fonctionne à merveille.
Ce thriller d’une logique implacable est construit comme un scénario de série télévisée. Les chapitres courts, l’écriture fluide et intense en font un livre facile à lire et très addictif. Après un démarrage un peu long pour que tout se mette en place, l'auteur a réussi à me surprendre et, malgré quelques ficelles un peu grosses, je me suis régalée à suivre le pas à pas des deux enquêteurs. Un dénouement aussi magistral que redoutable. Je n’en dis pas davantage.
L’auteur fait donc preuve ici d’une parfaite maîtrise pour un page-turner très visuel qui se vit à 100%.

Un vrai plaisir de lecture, si on peut le dire ainsi !

Extraits

Quel âge peut-elle avoir ? 29 ou 30 ans ? C’est un drôle de petit oiseau qui ne paye pas de mine et il se souviens comment il l’a lui-même sous-évaluée avant de devoir réviser son jugement. p 34

Je ne les connais pas toutes. Je crois qu’il existe plusieurs espèces de marrons comestibles, comme par exemple la châtaigne européenne, la châtaigne de Japon, et il y a aussi plusieurs variétés de marrons comme le…marron d’Inde. p 574

On est au milieu de l’après-midi, mais le soleil est déjà en train de se coucher. A sa droite s’étendent des champs enneigés, à perte de vue, à gauche, des arbres avec leur lourd manteau blanc. Et là, à quelques mètres en arrière, u arbre gigantesque se dresse au bord de la route. Il est beaucoup plus grand que les autres. Son tronc a le diamètre d’un tonneau, il doit faire au moins 20 ou 25 mètres de hauteur, et sa ramure est couverte de neige. p 634

 

 

Tag(s) : #Prix des lecteurs du Livre de poche 2020, #Iri's reading, #Coup de Coeur