Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4ème concours photo-haïku de l'Association francophone de haïku

L’art du photo-haïku émane de deux passions, celle de la photographie et celle du haïku.

Nous attendons de la photo des acquis techniques et esthétiques, comme nous attendons du haïku un certain nombre de caractéristiques qui le définissent comme tel. L’un comme l’autre doivent nous convaincre, mais indépendamment. Autrement dit, la photo doit nous capter sans l’appui du haïku et inversement.

En règle générale, notre regard saisit la photo avant le haïku. C’est ensuite que nous faisons le lien entre les deux, parfois instantanément, parfois après réflexion. Le photo-haïku n’est pas réussi lorsque l’un illustre l’autre ou lorsque le lien entre les deux reste insaisissable.

De ce fait, dans mon analyse des 73 photo-haïkus reçus de 37 auteur.es., j’ai procédé de la manière suivante :

– premièrement, je me suis interrogée sur la photo, sur ses qualités techniques et esthétiques. Que dégage-t-elle ? Me touche-t-elle ?

– deuxièmement, le haïku possède-t-il les caractéristiques poétiques indispensables pour qu’il résonne en moi ?

– troisièmement, puis-je capter le lien entre la photo et le haïku ? Si oui, quel effet provoque-t-il ?

Eléonore Nickolay 

insomnie

j’écoute les couleur

de la nuit

 

J'ai le grand plaisir de voir que ma photo-haïku a été retenue par Eléonore Nickolay  au 4ème concours de l'Association francophone de haïku parmi les 73 photos reçues.

Petite histoire de cette photo : tous les ans je passe les vacances d'été en Corse. Un certain 2 août 2020, soir de pleine lune sur la baie d'Ajaccio, j’ai eu comme souvent une insomnie et lorsque je me suis levée pour regarder la nuit, j'ai pu sentir les couleurs de cette Corse que je porte dans mon cœur…

Merci Eléonore  !

Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir davantage et connaitre les 10 lauréats : 

https://www.association-francophone-de-haiku.com/actualite/

Tag(s) : #Hai-coup de coeur, #Photo-haïku