Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J’attends la venue du grand froid. Fitaki Linpé. Images de Pauline Collange. Haïku. Préface de Karin Soupart LouRyan. Via Domitia, 2021.

J’attends la venue du grand froid. Fitaki Linpé. Images de Pauline Collange. Haïku. Préface de Karin Soupart LouRyan. Via Domitia, 2021.

J’attends la venue du grand froid, un titre bien à propos pour ce recueil de Fitaki et Pauline à lire auprès du feu en ce début d’hiver. Page après page, je découvre les merveilleux haïkus de Fitaki et les jolies illustrations de Pauline. Après la très touchante préface de Karyn Soupart Louryan, c’est autour de la chaleur, du feu, des flammes, du crépitement et des braises que le voyage se déroule.

sous le bois qui brûle

les braises palpitent –

j’attends la venue du grand froid

Crédit Pauline Collange

Crédit Pauline Collange

Fitaki et Pauline sont tous les deux bien connus des poètes haïjins. Ils nous enchantent sur les réseaux sociaux avec leurs talents de poète et illustrateur. Ce recueil étant bourré de pépites à savourer, il est difficile de faire un choix et partager quelques poèmes, et difficile également de choisir des illustrations tant Pauline a du talent. Ceux-ci ont retenu mon attention … à vous de trouver pourquoi…

 

devant le feu

mon invité boit du vin chaud

moi ses silences

&&&

un album entier

écouté presque

sans respirer

&&&

feu de bois –

je ferme les yeux

pour mieux l’entendre

&&&

rien à dire

si ce n’est ce vide

qui chante

&&&

silence profond

quitter mes souliers

me libère la tête

&&&

soirée glaciale

le cœur du silence

ouvre une porte

&&&

déjà

le silence

plus vif

Crédit Pauline Collange

Crédit Pauline Collange

Ce recueil sur papier glacé est un petit bijou, visuel et poétique, édité par Via Domitia, une petite maison d’édition montpellieraine remarquable.

Un joli cadeau à mettre sous le sapin !

Un joli marque-page en cadeau (Via Domitia)

Un joli marque-page en cadeau (Via Domitia)

Tag(s) : #Iri's reading, #Recueil de haïku, #Rentrée littéraire 2021