Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ed; PSSST, illustrations de Aude d'Ortho

Ed; PSSST, illustrations de Aude d'Ortho

C’est dans sa toute nouvelle maison d’édition PSSST que Ben Coudert, rédacteur en chef et surtout haïjin reconnu dans la monde du haïku, publie son nouvel et 5ème recueil de haikus dans lequel il confie au lecteur comment il a vécu le confinement de 2020. Ben présente dans cet opus, nous disent Alban Chaplet et Marianne Davy, « tout ce que cette période a révélé de négatif ».

Et si le titre rappelle toujours du point de vue des auteurs de la préface, « un souvenir cuisant d’un printemps qui nous a été dérobé », l'utilisation provocatrice du mot "cul" ne reflète pas du tout le contenu car si quelques haikus contiennent des mots vulgaires, beaucoup sont puissants, pleins de sensibilité, d’humour et d’empathie.

Page 12 et 13

Page 12 et 13

provision

il va nous falloir

beaucoup d’amour

(page 9)

&&&

quarantaine

derrière la fenêtre l’oiseau

se moque bien de me voir en cage

(page 28)

&&&

jours sombres

mon stylo fuit

quel veinard !

(page 39)

&&&

confinement

une pyjama-partie

qui n’en finit pas

(page 70)

Page 29

Page 29

Le lecteur aura vite compris que Ben manie le deuxième degré avec brio. Je regrette tout de même l’utilisation parfois de ces mots vulgaires qui de mon point de vue n’apporte rien dans l’excellence de sa poésie.

Malgré ce petit bémol j’aime beaucoup ce recueil que j’ai découvert avec mon filtre bien entendu, et qui dévoile pour peu qu’on sache lire entre les lignes un auteur d’une grande sensibilité. Je m'y suis promenée comme dans un film catastrophe, un cauchemar surréaliste, un monde parallèle. Et si on avait tous rêvé…

 

Page 38

Page 38

Et enfin ce haïku comme un hommage…

temps X

chaque jour ressemble à l’autre

comme deux Bogdanov

(page 89)

 

Les haïkus et illustrations sont reproduits avec l’aimable autorisation de l’auteur.

 

Tag(s) : #Iri's reading, #Recueil de haïku