Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ed. Allary Editions, 2022

Ed. Allary Editions, 2022

Ce livre raconte l'histoire vraie de la disparition de l'Arabe du futur.

4ème de couverture

Page 48

Page 48

Et voilà le 6ème et dernier tome de la saga L’Arabe du futur et la fin d’un voyage hors du commun. J’ai retrouvé la capacité de Riad Sattouf à transmettre ses émotions dans une histoire familiale et un quotidien difficiles, entre une jeunesse en devenir et un enlèvement politico-économique. Il est tout aussi dense et touchant que les précédents. Le jeune Riad, 16ans, est plutôt mal dans sa peau et se démène tant bien que mal dans son histoire familiale. Il va passer le bac et présenter des concours pour des écoles d’arts appliqués, obtenir ses premières publications en travaillant dur pour aider sa mère et ses grands-parents. On assiste à ses débuts chez Delcourt, puis chez Henri Vidal.

Et on arrive à la fin en 2011 et .... on connait maintenant la carrière de Riad Sattouf

Mais je ne dévoilerai rien !

 

page 65

page 65

J’ai une affection particulière pour le graphisme en bleu et rouge toujours aussi agréable, le trait de crayon sobre et unique de Riad Sattouf et une écriture toujours aussi savoureuse. La voix off et les bulles éclairent sur les préoccupations intérieures du jeune Riad, sur les conversations et donne du sens à la lecture. Un vrai délice !

page 119

page 119

Bref, j’ai dévoré une fois de plus ce dernier tome dans lequel Riad tue le père !

C’est vraiment une serie à découvrir pour la qualité du graphisme, les dialogues toujours empreints d’humour et de sincérité et bien sur la biographie si particulière de l’auteur.

page 55

page 55

Tag(s) : #Iri's reading, #Roman graphique